RSS

Archives de Tag: salade

Jaja – Un brunch à essayer d’urgence.

IMG_8088 Dans le très célèbre quartier du Marais, il est possible de trouver des établissements où le brunch est  élevé au rang de l’art. C’est le cas avec le Jaja, niché au fond d’une cour, Rue Sainte-Croix de la  Bretonnerie.

 Ici, le dimanche, c’est brunch d’office et au même prix pour tous : 30 €. Mais à ce tarif-là, ce n’est pas  un simple brunch qui attend le curieux, mais plutôt un petit voyage culinaire qui fait du bien au palais.

 Au programme de ce brunch vous attend un repas complet que je ne peux que vous conseiller.

La mise en bouche est assurée par une assiette de douceurs à partager (mini viennoiseries, verrine d’oeufs brouillés, pain, beurre de baratte et pain à tomber à la renverse) accompagnée d’un vrai jus d’orange frais ainsi qu’une boisson chaude (thé, café ou chocolat).

Moi qui ne suis pas très portée sur la verdure, la salade d’été m’a réconciliée avec la verdure grâce à un savant mélange IMG_8090 de  carotte, endives, mâche, le tout couronné d’une belle tranche de mozzarella. En plat principal, vous avez le  choix ; je me suis orientée vers un poulet extrêmement savoureux, accompagné de pommes de terre.

 Quant au dessert, le cake aux abricots et à la carotte assaisonné de crème anglaise est vraiment une  tuerie.

Le constat de cette visite dans ce restaurant est véritablement positif ; petit bémol, je conseille vivement d’éviter le fond du restaurant qui peut vite s’avérer bruyant.

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 août 2015 dans Restaurants

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Le Plan B – C’est un concept

Le plan BFace à la morosité ambiante, il faut parfois se raccrocher à ce que l'on aime le plus et il est certain que j'ai une vraie passion pour la restauration ; pas la restauration rapide qu'on enfourne sans déguster, non. La cuisine, celle qui fait frémir les papilles et qui donne envie de revenir dans un établissement. Etant nulle en cuisine parce que ce n'est vraiment pas mon truc, je me rabats sur les restaurants qui fleurissent dans ma ville ou qui évoluent au fil du temps.
Et pour bien commencer 2015, direction le restaurant le Plan B.
Inauguré il y a peu, cet établissement, tenue uniquement par des filles,  prend des airs de brasserie haut de gamme en affichant des couleurs ardoises et marron.

PLAN BAu programme des festivités, une carte facile à visualiser et des formules (compter de 11 € à 14 €) permettant à chacun d'y trouver son compte.
L'assiette de tapas (8 €) est honnête et peut être facilement partagée à deux en guise d'entrée. Le Sandwich Plan B se rapproche plus du club sandwich façon brasserie que du sandwich traditionnel. Très bien présenté, il est agrémenté d'une salade et de frites réellement maison;
La bavette est venue remplacer le faux filet, tombé en rupture de stock à 12h30, ce qui est bien dommage. Présentée également avec des frites maison et une petite cocottes de légumes, la viande était tendre et la cuisson respectée.

Les points + :
Situé en centre ville, le Plan B est une belle alternative aux pizzerias et autres établissement de restauration rapide. Le cadre est agréable et il faut signaler l'espace dédié à l'attente. Le personnel est aux petits soins pour sa clientèle, pourvu que ça dure. La carte, étonnante, est un savant mélange de l'esprit brasserie et de cuisine traditionnel.

Les points – :
Etre en rupture de faux-filet à 12h30 et de pain perdu à 13h05… c'est quand même dommage.  Sans parler de la crème brûlée servie froide qui peut rebuter, mais qui, heureusement, est sauvée par un bon goût de vanille. Mais le point le plus délicat est véritablement de devoir se glisser dans un espace extrêmement réduit pour atteindre sa table et se sentir emprisonné tout le long du repas.

Bilan : Mon opinion est plutôt positive et je souhaite bonne continuation à ce restaurant qui mérite de perdurer.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 janvier 2015 dans Restaurants

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Restaurant  » La Tanjia  » – Le Maroc à portée de mains

IMG_4498Tout nouvellement ouvert, le restaurant de Mina est un rayon de soleil dans cette grisaille ambiante.

Après de gros travaux de mise en conformité, le restaurant La Tanjia a ouvert ses portes il y a deux semaines pour offrir un voyage au portes du Maroc, en proposant des plats simples mais qui parlent à notre imaginaire. La salle n'est pas très grande mais il y a possibilité de manger sur place et à emporter.

Pour ce premier essai, j'avais choisi un classique pour 3 personnes, le couscous brochettes et merguez, en prenant soin de commander deux brochettes supplémentaires. Cher-et-Tendre avait choisi pour sa part une salade dont le nom m'échappe.  Le tout était à emporter.

Notre commande a été préparée sous nos yeux en moins de 10 minutes, le tout dans des barquettes compartimentées (une pour les légumes, une pour la semoule) qui ont, hélas, tendance à laisser s'échapper le jus. Les raisins, les pois chiches et la harissa étaient également fournis. La salade était servie avec la vinaigrette.

Verdict : Pour 29 €, nous avons eu droit à un repas copieux et savoureux. La viande était parfaitement cuite et surtout l'agneau n'était pas fort en goût. A noter que les légumes n'étaient pas coupés en petits morceaux. La salade était également très bonne. Côté quantité, nous en avons eu largement assez pour régaler 1 adulte, 2 ados en pleine croissance et 1 enfant.

On y retourne ? Oui, on y retourne, d'abord pour l'accueil réservé par Mina que je connais depuis longtemps. On y retourne ensuite pour les saveurs, le goût des plats proposés. Et puis, on y retourne pour le prix, honnête. 

Astuce : Prévoir un sac et des gamelles si vous commandez à emporter.

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 février 2013 dans Manger, Restaurants

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Planche périgourdine

SAM_0931Le Périgord rime, à juste titre, avec gastronomie et ce n'est pas l'assiette proposée qui dira le contraire.

Pour 20 €, voici servi une très belle tranche de foie gras, une cuisse de canard confite accompagnée de pommes de terre sarladaises (sans cèpes), une belle tranche de terrine, deux tranches de saucisson, de la salade avec du magret et des gésiers et un beau cabecou.

Honnêtement, une fois le tout avalé, une sieste s'impose.

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 août 2012 dans Manger, Restaurants

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,