RSS

Archives de Tag: restaurant

Jaja – Un brunch à essayer d’urgence.

IMG_8088 Dans le très célèbre quartier du Marais, il est possible de trouver des établissements où le brunch est  élevé au rang de l’art. C’est le cas avec le Jaja, niché au fond d’une cour, Rue Sainte-Croix de la  Bretonnerie.

 Ici, le dimanche, c’est brunch d’office et au même prix pour tous : 30 €. Mais à ce tarif-là, ce n’est pas  un simple brunch qui attend le curieux, mais plutôt un petit voyage culinaire qui fait du bien au palais.

 Au programme de ce brunch vous attend un repas complet que je ne peux que vous conseiller.

La mise en bouche est assurée par une assiette de douceurs à partager (mini viennoiseries, verrine d’oeufs brouillés, pain, beurre de baratte et pain à tomber à la renverse) accompagnée d’un vrai jus d’orange frais ainsi qu’une boisson chaude (thé, café ou chocolat).

Moi qui ne suis pas très portée sur la verdure, la salade d’été m’a réconciliée avec la verdure grâce à un savant mélange IMG_8090 de  carotte, endives, mâche, le tout couronné d’une belle tranche de mozzarella. En plat principal, vous avez le  choix ; je me suis orientée vers un poulet extrêmement savoureux, accompagné de pommes de terre.

 Quant au dessert, le cake aux abricots et à la carotte assaisonné de crème anglaise est vraiment une  tuerie.

Le constat de cette visite dans ce restaurant est véritablement positif ; petit bémol, je conseille vivement d’éviter le fond du restaurant qui peut vite s’avérer bruyant.

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 août 2015 dans Restaurants

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Le Plan B – C’est un concept

Le plan BFace à la morosité ambiante, il faut parfois se raccrocher à ce que l'on aime le plus et il est certain que j'ai une vraie passion pour la restauration ; pas la restauration rapide qu'on enfourne sans déguster, non. La cuisine, celle qui fait frémir les papilles et qui donne envie de revenir dans un établissement. Etant nulle en cuisine parce que ce n'est vraiment pas mon truc, je me rabats sur les restaurants qui fleurissent dans ma ville ou qui évoluent au fil du temps.
Et pour bien commencer 2015, direction le restaurant le Plan B.
Inauguré il y a peu, cet établissement, tenue uniquement par des filles,  prend des airs de brasserie haut de gamme en affichant des couleurs ardoises et marron.

PLAN BAu programme des festivités, une carte facile à visualiser et des formules (compter de 11 € à 14 €) permettant à chacun d'y trouver son compte.
L'assiette de tapas (8 €) est honnête et peut être facilement partagée à deux en guise d'entrée. Le Sandwich Plan B se rapproche plus du club sandwich façon brasserie que du sandwich traditionnel. Très bien présenté, il est agrémenté d'une salade et de frites réellement maison;
La bavette est venue remplacer le faux filet, tombé en rupture de stock à 12h30, ce qui est bien dommage. Présentée également avec des frites maison et une petite cocottes de légumes, la viande était tendre et la cuisson respectée.

Les points + :
Situé en centre ville, le Plan B est une belle alternative aux pizzerias et autres établissement de restauration rapide. Le cadre est agréable et il faut signaler l'espace dédié à l'attente. Le personnel est aux petits soins pour sa clientèle, pourvu que ça dure. La carte, étonnante, est un savant mélange de l'esprit brasserie et de cuisine traditionnel.

Les points – :
Etre en rupture de faux-filet à 12h30 et de pain perdu à 13h05… c'est quand même dommage.  Sans parler de la crème brûlée servie froide qui peut rebuter, mais qui, heureusement, est sauvée par un bon goût de vanille. Mais le point le plus délicat est véritablement de devoir se glisser dans un espace extrêmement réduit pour atteindre sa table et se sentir emprisonné tout le long du repas.

Bilan : Mon opinion est plutôt positive et je souhaite bonne continuation à ce restaurant qui mérite de perdurer.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 janvier 2015 dans Restaurants

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Restaurant Tata Burger

Tata-burgerNiché en plein coeur du Maris, le Tata Burger est un restaurant à la déco soignée et résolument contemporaine, accueillant sa clientèle dans la vaste salle qui se prolonge à l'arrière. Murs et mobilier blanc, miroirs accrochés et touche de rose, le design est poussé à son paroxysme.

Les serveurs au physique très avantageux font leur travail sans trop d'excentricité.

Le Tata Burger propose à sa clientèle une carte de burgers aux noms évocateurs ( La Cocotte du Maris, Le DSK, Le Grand Travers, l'Hétéro). On peut également y déguster des salades consistantes, mais pas trop. Pour les desserts, je conseille vivement le milkshake au Nutella qui est à se damner, tout comme les smoothies de fruits frais. Tous les mets sont au même prix (11 € les burgers, 5 € les desserts etc) ce qui permet de savoir où on va.
A noter que le Tata Burger propose un brunch tous les dimanches, pour 15 €.  

Le Tata Burger est un bon endroit pour déguster des bons burgers, dans un quartier animé et touristique. Compter une note de 34,60 € pour deux personnes (1 Burger + 1 formule midi + 1 smoothie + 1 cheesecake)

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Restaurant  » La Tanjia  » – Le Maroc à portée de mains

IMG_4498Tout nouvellement ouvert, le restaurant de Mina est un rayon de soleil dans cette grisaille ambiante.

Après de gros travaux de mise en conformité, le restaurant La Tanjia a ouvert ses portes il y a deux semaines pour offrir un voyage au portes du Maroc, en proposant des plats simples mais qui parlent à notre imaginaire. La salle n'est pas très grande mais il y a possibilité de manger sur place et à emporter.

Pour ce premier essai, j'avais choisi un classique pour 3 personnes, le couscous brochettes et merguez, en prenant soin de commander deux brochettes supplémentaires. Cher-et-Tendre avait choisi pour sa part une salade dont le nom m'échappe.  Le tout était à emporter.

Notre commande a été préparée sous nos yeux en moins de 10 minutes, le tout dans des barquettes compartimentées (une pour les légumes, une pour la semoule) qui ont, hélas, tendance à laisser s'échapper le jus. Les raisins, les pois chiches et la harissa étaient également fournis. La salade était servie avec la vinaigrette.

Verdict : Pour 29 €, nous avons eu droit à un repas copieux et savoureux. La viande était parfaitement cuite et surtout l'agneau n'était pas fort en goût. A noter que les légumes n'étaient pas coupés en petits morceaux. La salade était également très bonne. Côté quantité, nous en avons eu largement assez pour régaler 1 adulte, 2 ados en pleine croissance et 1 enfant.

On y retourne ? Oui, on y retourne, d'abord pour l'accueil réservé par Mina que je connais depuis longtemps. On y retourne ensuite pour les saveurs, le goût des plats proposés. Et puis, on y retourne pour le prix, honnête. 

Astuce : Prévoir un sac et des gamelles si vous commandez à emporter.

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 février 2013 dans Manger, Restaurants

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

L’Auberge des Cygnes

Nichée au creuIMG_2761x des bords de l'Yonne, l'Auberge des Cygnes est un lieu à découvrir et à redécouvrir, d'abord pour son cadre absolument idyllique. La terrasse permet de profiter d'une vue imprenable sur l'Yonne et de jouir pleinement de mets tous  plus fins les uns que les autres.

L'accueil est assuré par Céline et les estomacs sont ravis par les talents culinaires de Franck. Et il en faut du talent pour marier l'asperge et les petits pois, pour sublimer les tomates Coeur de boeuf. Et tout cela est proposé sans jamais être lourd à la digestion, bien au contraire. Tout est léger, aérien, mais terriblement efficace.

C'est un établissement qu'il faut absolument concerver dans ses tablettes.

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 juillet 2012 dans Manger, Restaurants

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Dans le noir ?

01-003Plongés dans le noir, nos sens se trouvent modifiés et il nous faut faire appel à notre ouïe, notre odorat, notre goût et notre toucher. C'est une expérience unique qui, aujourd'hui, déclinée en plusieurs concepts. Dans le noir ? c'est d'abord une idée incongrue et géniale de restaurants où tout se passe dans le noir absolu. Sensations inédites assurées. Entièrement pris en charge par votre guide, malvoyant, le repas se déroulera entièrement dans le noir et les aliments, les vins prendront une tournure étonnante. Plus qu'une expérience, un voyage.

Devant le succès grandissant de ce type d'établissement, Dans le noir ? a décidé de diversifier SPA1ses activités en proposant, sur Paris, des spas dont les cabines sont entièrement plongées dans le noir. Le personnel, non-voyant, est aux petits soins pour sa clientèle et propose des soins comme tout bon spa qui se respecte. Hammam, gommages, enveloppements, soins du visages, tout est fait pour que ce moment de détente se transforme une véritable bulle de bonheur où le temps suspend son vol. Alors, si vous avez envie de réellement lâcher prise, de profiter pleinement d'un pur moment de bonheur, pensez à ces établissements hors du commun et laissez-vous aller entre de bonnes mains pour voir la vie…. en rose.

 
Poster un commentaire

Publié par le 1 décembre 2011 dans Insolite

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Restaurant  » Chez papa « 

Restaurant Chez Papa De temps en temps, je vais manger un morceau avec mon amie Elisabeth, lorsque nos plannings le permettent. Pour ce rendez-vous incontournable, nous avons jeté notre dévolu sur la chaine de restaurants " Chez Papa .
J'étais un peu anxieuse car j'avais lu des avis récents et pas très engageants sur l'enseigne " Chez Papa " à Paris, et surtout, sur le restaurant situé à Vulaines ; mais comme toujours, c'est la curiosité qui l'a emporté et tant qu'à donner son avis, même négatif, il faut mieux que ce soit le fruit du vécu.

Pour faire simple, la salle est grande, décorée avec du caractère et tout rappelle (ou est censé rappeler) le sud-ouest. La carte est un peu brouillonne et l'explication des plats pas toujours facile à comprendre. A noter, l'apéritif " La belle Sandrine ", alcoolisé mais léger et très bon. Pour le reste, j'ai adoré mes oeufs pochés au Bleu et j'ai même demandé une petite cuillère pour terminer ma sauce, c'est dire ! La tartine à la piperade était bonne mais elle manquait furieusement de goût, de piquant. Cet ensemble très fade ne donnait pas envie de terminer son plat et c'est bien dommage. Le café liégeois, présenté dans une tasse spécifique, nageait dans la sauce café et quand je dis " nageait ", le mot est faible. La serveuse est toujours restée aimable, du début jusqu'à la fin, malgré une salle bondée pendant le rush du midi. A noter le prix d'un litre de San Pellegrino facturé 4,10 € et un bière Carlsberg 33 cl à 4,80 €;  quand je pense que dans un autre établissement, on m'a facturé une bouteille de Coca-Cola 33 cl à 5 €, il y a vraiment de très gros écarts !

Au final, pour 46,85 €, le tout est moyen ; ni bon, ni mauvais, juste moyen. Pas de quoi tomber à la renverse, mais pas de quoi dénigrer cet établissement qui était en cours de changement de propriétaire. Pour l'ambiance sud-ouest, pourquoi pas, mais pas plus que cela.

 
Poster un commentaire

Publié par le 1 avril 2011 dans Restaurants

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,