RSS

Archives de Tag: jude law

 » Contagion  » – Une pandémie soporifique

19802301.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110825_050617L'histoire : Un mystérieux virus se propage en un temps record, faisant des victimes par milliers sans que l'on sache comment faire pour arrêter sa propagation. Le sous-directeur Cheever du Centre de Prévention et du Contrôle des Maladies met tout en oeuvre pour réussir à combattre ce génome qui ne cesse de muter, quitte à exposer son équipe. De leur côté, les grands groupes pharmaceutiques se livrent une guerre sans merci pour mettre au point un vaccin alors que l'OMS cherche à atteindre les sources de fléau dévastateur. La panique est également alimentée par un blogueur persuadé que toute la vérité n'est pas mise à jour.

Mon avis : Le mystérieux virus qui se propage n'est pas un sujet nouveau, bien au contraire ; mais là, on aurait pu s'attendre à mieux, beaucoup mieux. Alors oui, cela commence bien et cela colle au plus près de la réalité, certainement. Mais que c'est long, très long ; et puis, c'est tout aussi lent. Les quelques moments d'action ne masquent pas une certaine langueur et c'est bien dommage. Même la présence de poids lourds du cinéma (Matt Damon, Marion Cotillard, Laurence Fishburne, Jude Law, Gwyneth Paltrow) ne parvient à donner du corps à ce film.
A voir, mais vraiment si il n'y a rien d'autre à se mettre sous la dent.

 
Poster un commentaire

Publié par le 14 novembre 2011 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Sherlock Holmes new look

19227477_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20100118_064233

L'histoire : Toujours accompagné de son fidèle ami Watson, Sherlock Holmes résoud les énigmes avec une facilité déconcertante grâce à un sens très aigu de l'observation (qui n'est pas sans rappelé The Mentalist), une vivacité d'esprit hors du commun et un goût prononcé pour la bagarre. Mais l'arrestation et l'exécution de Blackwood, un ennemi à sa taille, va plonger notre ami Holmes dans une dépression sans précédent jusqu'à la résurrection de son plus grand ennemi. Le retour à la vie de Blackwood va donner le départ pour de nouvelles aventures qui vont entraîner Holmes et Watson à travers Londres. Ce nouvel opus va surtout voir l'apparition d'un adversaire à la taille de Sherlock Holmes.

Mon opinion : Pour être dépoussiéré, il est dépoussiéré, notre Sherlock Holmes ; fini les bonnes manières, fini le vocabulaire empesé, le costume impeccable et la moustache délicatement taillée ! Le Sherlock Holmes de Guy Ritchie est mal rasé, mal habillé, de mauvaise humeur ; il boit, il déprime, il s'enferme pendant des jours chez lui,  mais il décoiffe, menant ses enquêtes tambour battant dans un festival d'explosions ! Bon, les ralentis systématiques, on aurait pu s'en passer, surtout pendant la scène dans le… mais non, je ne vais rien dévoiler. Il faut aller le voir ! Les pré-ados vont adorer, je vous assure, puisque ma grande de 10 m'accompagnait et elle est revenue enchantée par ce film ! Quant à moi, j'ai passé un très agréable moment de divertissement, même si je me suis dit que Sir Arthur Conan Doyle devait certainement se retourner dans sa tombe.

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 février 2010 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , ,