RSS

Archives de Tag: joie

 » La guerre des boutons  » – Retour en enfance

19775518_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110708_062858

 L'histoire : 1960 – Deux villages se mènent une guerre sans merci, pour l'honneur, et cela depuis de très nombreuses années.
Les trophées de ces confrontations ? Des boutons de culotte, arrachés à l'ennemi. Il faut donc faire preuve d'ingéniosité pour ne pas se faire attraper par la bande rivale et surtout, gare à celui qui rentrera chez lui avec ses vêtements arrachés, la colère des parents sera entière ! Qui des deux clans gagnera la bataille finale ? Et surtout, lorsque l'on est une fille, y a t-il une place au milieu de tous ces garçons bagarreurs ?

Mon avis : Alors oui, il y a quelques similitudes avec le film de Yves Robert. Mais il y a surtout un souffle nouveau bien rendu par le réalisateur. Et puis, il y a tous ces enfants, pleins de cette spontanéité qui nous fait vivre un très bon moment ; j'ai replongé avec délice dans les joies d'une enfance pas toujours drôle, mais qui, ici, est très bien retranscrite. Une mention particulière à Fred Testot, hilarant en curé de campagne. Et puis, sans oublier Mathilde Seigner, Eric Elmosnino et Alain Chabat. A voir seul ou avec ses enfants.

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 septembre 2011 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Quand les enfants s’en vont (même provisoirement)

Bramans1 Les enfants (en tout cas 2 sur 3) sont partis ; l'une pour la Corse, samedi matin, et l'autre pour la Haute-Maurienne, ce matin même.

Alors oui, je suis contente de pouvoir leur offrir ces colonies de vacances qu'ils attendent avec impatience ;  et puis, cette année, les vacances en famille ne seront pas au rendez-vous puisque je travaille tout l'été. Je me dis qu'ils en profiteront d'autant plus, qu'ils savoureront chaque minute passée loin de la maison et qu'ils engrangeront des souvenirs au kilomètre. Car si nous, parents, ne partons pas, peu importe ; l'essentiel est que nos enfants ne pâtissent pas de notre vie parfois mouvementée et qu'ils puissent savourer des vacances dépaysantes et bien méritées.

Enzo va passer deux semaines en Haute-Maurienne, à Brabans et le programme qui l'attend devrait le ravir et surtout assouvir sa passion pour les sports mécaniques. En effet, il a choisi un séjour accès sur " le Dirt Bike " et le BMX ; tout un programme pour cet enfant qui a un fort besoin de bouger. Il aura également droit à une incursions en Italie, pays qu'il connait déjà bien pour y être allé à plusieurs reprises.

Corte Pour Emma, direction la Corse et le petit village de Corte et sa citadelle. Le peu d'images que j'ai pu voir de Corte me suffisent à me dire qu'elle a bien de la chance et j'espère qu'elle laissera de côté cet air blasé qu'elle a tendance à afficher. Pour elle, c'est également un programme sportif qui l'attend avec du canyoning, du camping, de la marche et surtout, la découverte de paysages fabuleux. Peut-être nous donnera t-elle envie, à son retour, de nous rendre également en Corse.

Et nous, pendant ce temps, nous veillerons sur la petite Eloïse, très étonnée de ne plus voir son frère et sa soeur ; mais les retrouvailles seront ce qu'elles sont : joyeuses, bruyantes et heureuses.

 
1 commentaire

Publié par le 18 juillet 2011 dans Vie de famille

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

La saison 2011 est lancée !

Ophélie, Damien, Christophe et Tiffany Depuis quelques années, notre maison subit une transformation radicale, sitôt les beaux jours installés. Et cette année ne déroge pas à la règle, à une différence près : cette année, la nouvelle saison a été lancée dès le mois d'Avril, ce qui est un exploit. En effet, finir dans une eau à 18° à 1h00 du matin relève de la folie furieuse mais en même temps, il faut en profiter maintenant car le temps passe si vite qu'il ne faut rien rater, ne pas laisser la moindre occasion de se retrouver ensemble.

Musique, nourriture en quantité suffisante, joie, bonne humeur, et surtout des amis solides, tous ces ingrédients font de ces fêtes des moments inoubliables, gravés dans la mémoire collective et c'est en regardant les photos que les souvenirs reviennent et que nous esquissons un sourire accompagné d'un " Tu te souviens ? ". Tous ensemble, nous voyageons dans un délire commun où les barrières tombent et chacun peut être lui-même sans peur des préjugés. Et tout cela va durer tout l'été…

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 avril 2011 dans Divers

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

2010 s’en allée, vive 2011

Bonne-annee2011 Enfin, 2010 s'en est allée. Je dis enfin car pour moi, cette année révolue a été l'année de tous les dangers, l'année certainement la plus difficile sur de très nombreux plans : financiers, d'abord, mais aussi psychologiques, physiques. Nous avons traversé, avec Cher-et-Tendre, des moments que je ne souhaite à personne, pas même à ceux que je déteste cordialement. En 2010, j'ai failli tout perdre ; en 2010, j'ai perdu un enfant ; en 2010, j'ai passé des nuits blanches à réfléchir, à prier, aussi, pour trouver des solutions à des situations inextricables.

Ce que je souhaite pour 2011 ? Ne plus revivre 2010. Que cette nouvelle année soit placée sous le signe du renouveau, d'un nouveau départ, d'une page qui se tourne. Mais je souhaite, plus que tout, préserver mes enfants, cette famille que j'ai construit avec l'aide de celui qui partage ma vie depuis 12 ans et que j'aime profondément, même si je ne lui dis pas souvent ; c'est ce qu'on appelle très certainement la pudeur des sentiments, mais j'aimerais qu'il sache combien il m'est important, combien sans lui, la vie serait certainement bien terne. J'aimerais qu'il sache que, malgré son caractère de cochon, je l'aime tout entier et sans rien omettre.

En 2011, je sais que mon cercle d'amis va évoluer ; certains vont s'éloigner et voguer vers d'autres horizons, et je leur souhaite le meilleur ; d'autres, connus l'an passé, vont se rapprocher et nous les accueillerons à bras ouverts. Je sais que je pourrai continuer de compter sur certains qui sont devenus, au fil des mois, des piliers incontournables de mon existence, Sabrina et Pascal, Sophie et Didier. Il y a aussi ceux qui sont présents, en filigrammes, mais pour qui j'ai de l'affection : Fabienne et Elisabeth et leurs vies compliquées, Magalie qui a trouvé l'amour il y a peu, Sabrina et sa famille qui s'est récemment agrandie avec l'arrivée de Johanna, Cynthia qui incarne la joie de vivre, Ophélie, l'ado en devenir, Cho et son projet qu'elle mène tambour battant. Et puis, il y a ceux que je connais depuis tellement longtemps, qui resteront à jamais dans mon coeur : je pense à Jean-Marie, devenu une figure importante de la ville de Montereau mais qui reste 100 % vrai ; je pense aussi à Christine et Michaël, fidèles parmis les fidèles, malgré le temps qui passe ; je pense aussi à Yann et Laurence que l'on voit trop peu souvent mais qui restent dans nos coeurs.

Toutes ces personnes que je connais, je leur souhaite le meilleur et uniquement le meilleur. J'aimerais qu'ils prennent soin d'eux, de leur famille ; j'aimerais qu'ils soient dans le partage sans intérêt, car c'est une chose qui se perd, hélas. Comme disait Janet Jackson, " the best things in life are free " ; les meilleures choses de la vie sont totalement gratuites. Partager, rire, accueillir, recueillir, consoler, recevoir, pleurer, écouter, réchauffer : tous ces verbes, je veux continuer à les conjuguer, encore et encore, en dépit du mal que l'on peut me faire, en dépit de la méchanceté, de la jalousie, de l'envie qui sont, hélas, monnaie courante. Non, je ne vis pas dans l'utopie, non, je ne vis pas dans un monde idéal et non, ce n'est pas un combat perdu d'avance. Je me dis simplement que si une seule personne fait le bien autour d'elle, ce sera déjà un petit pas pour apporter bonheur et joie. Et tout simplement parce que le mal ne passera pas par moi.

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 janvier 2011 dans Uncategorized

 

Étiquettes : , , , , ,

Heureux !

Gai comme un pinson, Enzo incarne l'enfant heureux de vivre ; je sais que cette opinion n'est pas objective puisqu'Enzo est mon fils, mais malgré tout, je le sens bien dans sa peau, content d'être sur cette terre qu'il apprend à connaitre et qu'il embrasse à bras-le-corps. Du haut de ses 8 ans, il contemple le monde qui se déroule sous ses pieds. Pour preuve de cette joie de vivre, cette vidéo, filmée alors qu'Enzo s'entraine à faire des cabrioles et à faire la roue dans le jardin.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 août 2010 dans Vie de famille

 

Étiquettes : , , , , , , , ,