RSS

Archives de Tag: femme

 » La source des femmes  » – Un très beau film

L'histoire 19737747.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110513_072128: Dans un village, perdu dans le désert, depuis la nuit des temps, les femmes montent jusqu'à la source pour rapporter l'eau dont elles ont besoin. Inlassablement, elles empruntent un chemin escarpé pour ramener le précieux liquide. Sur le chemin, certaines chutent, perdant leur enfant. Devant cette injustice, Leïla décide de s'ériger et propose que les femmes fassent la Grève de l'Amour. Plus de baiser, plus de relation intime pour que les hommes du village prennent enfin conscience de ce qu'endurent les femmes. Mais cette décision, suivie par une majorité de femmes, réveille des douleurs longtemps enfouies, des rancoeurs insoupçonnées et les conséquences de cette grève encore inédite va prendre une tournure inattendue.

Mon opinion : J'ai délaissé les films d'action et d'humour pour ce film où joue une actrice que j'aime beaucoup, Leila Bekhti, et je n'ai pas été déçu. C'est un film sensible et fort, qui ne peut laisser indifférent. Différents thèmes y sont abordés avec comme thème central, l'amour, encore et toujours, et tout ce qu'on peut faire en son nom. Bien sûr, on pourrait souligner certaines ficelles un peu grosses, certains anachronismes, certaines scènes vraiment inutiles, c'est vrai. Le réalisateur aurait pu s'en passer car cela n'apporte pas grand chose de plus, mais au final, c'est un film que je recommande chaudement pour son humanité et la joie de vivre qu'il distille.

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 décembre 2011 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Mon parcours chez Captain Torture – Etape 3 : Jamais plus jamais

Non Petit rappel d'une histoire qui remonte à 2009, période trouble et mouvementée.

A l'époque, je voulais me faire un complément de revenu et je m'étais tournée vers la vente à domicile via la marque Captain Tortue.

J'avais assisté à une réunion, rencontré d'autres vendeuses débutantes, confirmée ou aspirantes comme moi, rencontré la superviseuse et j'avais sauté le pas.

Mon dernier post à propos de Captain Tortue date du moment où je recevais les vêtements nécessaires à ma première présentation, et puis silence radio sur ce sujet. Et pour cause….

J'ai très vite abandonné la partie, me rendant compte que décidément, je n'étais pas faite pour la vente à domicile et qu'on pouvait toujours agiter sous mon nez la perspective de gains très intéressants, c'était non. J'ai pourtant essayé en organisant des réunions qui, malgré tout, se sont montrées plutôt rentables ; mais non, j'ai eu beau faire, j'ai préféré abandonner ce domaine où je ne suis vraiment pas à l'aise. Et puis, sincèrement, le prix des vêtements me paraissaient parfois excessif ; d'accord, la qualité était réelle, d'accord, c'était bien coupé et la matière n'a jamais bougé. Mais franchement, je trouvais que c'était cher, trop cher.

Résultat, il a fallu que je rembourse l'intégralité des collections Femme / Enfant à la société Captain Tortue.  Car il faut bien le dire à celles qui se lancent dans l'aventure, il y a toujours un prix à payer et il faut bien lire le contrat que l'on signe ; j'attire l'attention, plus particulièrement, sur la période d'essai qui est, généralement, d'un mois. Il faut réfléchir très vite, car il n'y a que pendant ce court délai que l'on peut se rétracter sans dommage financier. Après, c'est trop tard et il faut passer à la caisse.

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 mars 2011 dans Uncategorized

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Discrimination au travail – Les femmes toujours en ligne de mire

Trop_large Non, il y a certains domaines où le changement se fait attendre ; il y a des sujets qui fâchent et qui mènent, parfois, au licenciement pur et simple. Et dans ce domaine, les femmes sont souvent les premières victimes de ce genre d'injustice. Et ce, en dépit de lois censées les protéger dans leur cadre professionnel.
En effet, aujourd'hui encore, une femme est soit une salariée, soit une mère de famille, mais elle ne doit en aucun cas être les deux ; et ce triste constat est d'autant plus aigüe que le poste occupé est important. Pire, plus aucun secteur n'est à l'abris de ce genre de discrimination et lorsqu'une salariée décide de porter l'affaire en justice, elle doit s'attendre à un parcours du combattant sans précédent : isolement, pression, dénigrement, tous les moyens sont bons pour se débarrasser de cette employée gênante sans surtout verser le moindre centime supplémentaire.

Enceinte ou devenue mère de famille, une femme serait-elle moins performante, moins disponible pour son employeur ? Il s'agit d'une question qui va au-delà de la simple réflexion sur la maternité et le monde du travail car une femme ne devrait pas choisir entre son épanouissement familial et personnel et son épanouissement professionnel. La HALDE a, avec ce nouveau combat, de quoi s'occuper pendant quelques années car il faut croire que les discriminations Homme / Femme ont la vie dure.

 
1 commentaire

Publié par le 13 janvier 2011 dans Uncategorized

 

Étiquettes : , , , , ,