RSS

Archives de Tag: cinéma

 » Crimson Peak  » – Jamais dans ce manoir !

Crimson-Peak-SkullL’histoire : A la suite de la mort violente de son père, la jeune Edith Cushing se marie avec Sir Thomas Sharpe et s’installe dans le manoir de son bien-aimé qui vit également avec sa soeur Lucille Sharpe. Seule dans cette bâtisse qui semble vivre, la jeune mariée va être confrontée à de terribles secrets.

Mon avis : Guillermo del Toro investit de nouveau le grand écran dans cette fable horrifique où l’amour (incestueux ou pur), la haine et la terreur se disputent le premier rôle.On notera la composition absolument réussi de Jessica Chastain et surtout, la présence oppressante du manoir d’Allerdale Hall où je n’irais pas pour tout l’or du monde.

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 octobre 2015 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

 » The visit  » – Les vieux, quelle horreur !

the-visit-photo-affiche-939077L’histoire : Tyler et Becca sont invités à passer une semaine chez leurs grands-parents qu’ils ne connaissent pas. Mais peu à peu, cette visite amicale va rapidement se transformer en cauchemar pour nos deux ados qui vont découvrir une réalité extrêmement dérangeante.

Mon avis : Qui n’a pas émis un  » beurk  » devant les habitudes parfois curieuses de nos aînés ? M. Night Shyamalan nous revient avec un film réalisé en found footage, ce qui confère une vision bien différente de ses films précédents. On sursaute parfois, mais on ne peut pas parler de terreur à proprement dit et c’est bien dommage. Néanmoins, on peut saluer la performance du jeune Ed Oxenbould, excellent en ado bien dans son temps et dans ses baskets.

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 octobre 2015 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , ,

Le bus des curiosités ou l’art revisité


Bus-curiosité-UNE1-150x150Le Bus des Curiosités, c'est une toute nouvelle façon d'ouvrir la culture au public sous forme d'une idée totalement géniale : il s'agit d'emmener les spectateurs dans un lieu tenu secret pour un moment culturel tenu également secret.Une exposition ? Un ballet ? Un spectacle pour enfant ? Le mystère reste entier jusqu'à destination.

Ce concept inédit est proposé clés en mains aux collectivités qui souhaitent se délester de toute la lourdeur pré-évènement : organisation, transport, programmation, inscriptions, tout est entièrement pris en charge. Pour une somme allant de 12 à 18 €, le participant est invité à vivre une expérience unique à chaque date.

Pour l'instant limité à la région Aquitaine, gageons que ce Bus des Curiosités trouvera des échos positifs partout en France et que de nombreux visiteurs / participants parleront de cette initiative qui a le mérite d'exister. Une belle idée.

 
Poster un commentaire

Publié par le 14 mars 2013 dans Divers, Insolite

 

Étiquettes : , , , , , , ,

 » Hugo Cabret  » – Une très belle fable

Hugo CabretL'histoire : Le jeune Hugo Cabret vit dans une gare depuis le décès de son père qui lui a légué un bien étrange automate. Petit à petit, Hugo va réparer cet étrange objet jusqu'à ce qu'il lui manque une dernière pièce qui a toute son importance, une clé en forme de coeur. En se lançant à sa recherche, Hugo va découvrir bien des mystères et des secrets.

Mon avis : Martin Scorsese nous livre ici une bien belle fable qui tombe à point pour les fêtes de fin d'année. Cela permet de découvrir George Méliès et sa passion pour le cinéma. C'est un bel hommage que rend Martin Scorsese. Il y a de l'action, du suspens, de l'émotion et une bonne dose de bons sentiments. Sacha Baron Cohen est étonnant dans son rôle de chef de gare, tout comme Christophe Lee. On peut juste déplorer quelques longueurs mais globalement, c'est un bon film qui se regarde en famille ; même les enfants dès 6 ans peuvent participer aux aventures d'Hugo Cabret et s'identifier à lui. Un bon moment à passer…

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 décembre 2011 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 » Le rêve de Galiléo  » – Pour les tous petits

GaliléoL'histoire : 5 courts-métranges sont proposés ici aux plus jeunes ; 5 petites histoires qui ont toutes le même thème : les étoiles et l'espace.

Mon avis : C'est mignon, poétique et surtout, c'est court et c'est tant mieux, car un enfant de 3 ans ne tient pas plus de 5 minutes dans son fauteuil, montre en main. Ce fut le cas pour Eloïse qui s'est surtout intéressée à son voisin, un charmant petit garçon de 3/4 ans. Pour le reste, ce " Rêve de Galiléo " permet aux enfants de rêver d'étoiles, de soleil et de lune. C'est très bien fait et surtout, l'imaginaire des enfants explose.

A noter que cette projection faisait partie d'une très bonne initiative du Cinéma Confluences qui ne s'est pas contenté de faire une simple projection à destination des tous petits. Il y a eu une petite présentation de l'association Astro Bassée Montois dont l'activité principale est l'observation du ciel. Il y a eu également un petit goûter d'offert avec une exposition de lunettes astronomiques. Ce fut une véritable plongée dans les étoiles et surtout une bonne idée.

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 novembre 2011 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

 » We want sex equality  » – Etre une femme….

19637240.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110113_045505 L'histoire : Angleterre, 1968. Rita (Sally Hawkins), ouvrière dans une usine Ford, découvre que les hommes de son usine touchent un salaire plus élevé que les femmes. Entourée de toutes ses collègues d'atelier et poussée par la révolte, Rita va prendre la tête d'un mouvement dont elle n'a pas idée et et qui va changer la face du monde.

Mon avis : Présenté en VO, je suis allée voir ce film avec mon amie Marie, une danoise pour qui parler anglais est une réelle vocation. Et nous avons assisté à un film plein d'enthousiasme, d'énergie, de puissance. Car il faut bien le rappeler que même si Mai 68 était passé par là en France, la condition féminine dans les usines était le dernier des soucis des employeurs mais aussi des syndicats.
Tirée d'une histoire vrai, véritable bouffée d'oxygène, cette aventure est portée par des actrices inspirées, convaincues et convaincantes. Il faut saluer la prestation de Bob Hoskins, seul homme à croire en ce combat féminin. Je le recommande à tous ceux qui sont touchés par la morosité ambiante, à tous ceux qui baissent les bras, à tous ceux qui croient en leurs rêves, à tous ceux qui veulent lutter. Autant dire que ce film va faire partie de mes préférés !

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 mars 2011 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , , ,

 » Le Dernier des Templiers  » – Le diable et l’Inquisition

Le Dernier des Templiers L'histoire : Revenus de croisades, le Templier Behmen et son compagnon Felson retrouvent leur pays ravagé par la peste noire. Déserteurs, ils sont emprisonnés par les hommes du Cardinal, avant de se voir confier un étrange marché ; en échange de leur liberté, ils devront conduire une jeune fille accusée de sorcellerie jusqu'à un monastère pour que soit pratiqué un rituel de purification. Accompagnés d'autres personnages, leur périple va les conduire dans des terres hostiles et ils seront tous confrontés à des dangers dont personne n'a idée.

Mon avis : Moi, les histoires de sorcellerie et d'Inquisition, ça me plait ; si en plus, on y retrouve Nicolas Cage et Ron Perlman, je fonce ! Pour ce coup, je suis restée sur ma faim ; j'aurais aimé plus de noirceur, plus de torture morale pour nos héros ; et puis, la fin est quelque peu tirée par les cheveux et laisse un sentiment de trop peu. Dommage, car l'idée de départ rappelait le très bon film Le Nom de la Rose où jouait déjà Ron Perlman. Petit plus, il vaut mieux éviter d'emmener les enfants de moins de dix ans car certaines scènes difficiles peuvent marquer leurs esprits.

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 janvier 2011 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

 » Un balcon sur la mer  » – Emotion et retenue

Affiche-un-balcon-sur-la-mer L'histoire : Marc travaille dans une agende immobilière, dans le sud de la France, et a tout d'un homme accompli : un emploi qu'il aime, une belle maison avec une famille aimante. Pourtant, à la faveur de la vente d'une bastide, Marc va voir son passé ressurgir sous les traits d'une femme qu'il prend pour son amour de jeunesse qu'il a aimé dans une Algérie en proie à la violence de la guerre d'indépendance. Pourtant, au fil du temps, les incohérences se multiplient autour de cette femme qui se fait appeler Cathy mais qui semble cacher bien des mystères. Marc va entamer une enquête qui va faire ressurgir les fantômes du passé.

Mon avis : Jean Dujardin, je le connaissais en cow-boy (à oublier très vite), en espion ringard (plutôt drôle), en surfeur " cassé ". Ici, il signe un rôle taillé sur mesure, dans lequel il exprime les sentiments d'un homme hanté par son passé douloureux. Marie-Josée Croze campe, quant à elle, une femme mystérieuse, qui cache, elle aussi, bien des secrets. Le film qu'a réalisé Nicole Garcia laisse un goût de nostalgie, de regret, le regret de ces souvenirs que l'on garde au fond de son coeur et qui ressurgissent parfois, sans que l'on s'y attende.

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 janvier 2011 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

 » Marmaduke  » – Le chien qui saoule


19468050.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100624_123929 L'histoire
: A la faveur d'un changement professionnel, toutes la famille Winslow déménage de son Kansas pour aller vivre en Floride. Nouvel environnement, nouveaux amis, si pour les membres de la famille, le déménagement n'est pas facile, cela l'est d'autant moins pour leur danois, Marmaduke. A vouloir se faire accepter, Marmaduke va multiplier les bêtises…

Mon avis : Plutôt bon public, j'en ai regardé des dessins-animés, films d'animation etc… avec de très bons souvenirs et des résultats moins probants. Marmaduke est le pire résultat qu'il m'a été donné de voir au cinéma. Pourtant, avec Alvin et les Chipmunks, j'avais déjà été servie. Mais là, ça dépasse tout entendement. C'est nul, nul et nul. Les enfants on bien aimé les facéties de ce chien immense, mais franchement, j'ai trouvé la séance très longue. Alors non, jamais plus jamais de film avec un chien qui parle / danse / pète / rote et drague !

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 septembre 2010 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , ,

Alice aux Pays des Merveilles – Tim Burton en technicolor

Alice-wonderland-ost-bande-originale L'histoire : Alice a bien grandi et à 19 ans, elle a tout oublié de son voyage au Pays des Merveilles. Mais le Lapin Blanc va la ramener dans ce royaume enchanteur où elle va retrouver tous ses amis : Bonnet-Blanc et Blanc-Bonnet, Absolem la Chenille, Chess le Chat et surtout, le Chapelier Fou. Elle devra accomplir son destin et renverser la Reine Rouge.

Mon avis : Depuis le temps qu'on l'attendait, c'est avec beaucoup d'impatience que les enfants et moi sommes allés faire la file d'attente, avant de pouvoir accéder à une salle pleine d'un public hétéroclite : enfants, parents, ados de tout poil et de tous ages ; car c'est bien  là que réside le secret du film, pouvoir rassembler les vieux et les jeunes.
L'histoire, un peu convenue, est servie par une Alice plus vraie que nature (la jeune Mia Wasikowska, totalement inconnue du grand public), une Reine Rouge très méchante (Helena Bonham Carter) entourée d'une multitude de serviteurs, une Reine Blanche trop gentille, à la limite de la mièvrerie (Anne Hathaway) et surtout un Chapelier Fou totalement déjanté (Johnny Depp).
Néanmoins, ce " Alice " est de moyenne facture, car sous les couleurs flashys des décors, des costumes et des personnages, il flotte une impression morbide que l'on retrouve aussi bien pendant la séance du thé que dans l'univers de la Reine Blanche, univers cadavérique à souhait. On est presque soulagé lorsque notre héroïne retourne dans sa " vraie " vie avin de reprendre le contrôle de son existence.
Mon coup de coeur ira, pour ma part, non pas à un personnage, mais à un animal du type super méchant : il est gris, poilu et possède une rangée de dents à faire pâlir d'envie le moindre loup-garou et il suit surtout les ordres de la Reine Rouge. Mais au delà de son haleine certainement fétide, cet animal féroce ressemble surtout à un gros toutou que l'on aurait envie de cajoler.

En conclusion, ce nouvel opus de Tim Burton cache, sous une débauche de couleurs, quelque chose de glacial, de morbide et ce n'est pas forcément la 3D qui arrangera les choses. A voir avec les enfants qui, eux, apprécieront à leur juste valeur.

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 mars 2010 dans Cinéma

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,